Inflation: la Banque d'Angleterre relève son taux directeur à un niveau inédit depuis 1989

© AFP/Isabel Infantes

La Banque d'Angleterre emboîte le pas à la Réserve fédérale et à la Banque centrale européenne, et relève son principal taux directeur de 0,75 point, à 3%. Une mesure censée juguler l'inflation qui pourrait atteindre en octobre 10,9%.

Le taux directeur est désormais porté à 3%. Il devrait ensuite continuer de monter, mais moins que ce à quoi s'attendent les marchés, prévient la Banque d'Angleterre, car cela pèse déjà sur l'économie. L'Institution navigue à vue, estiment en effet de nombreux spécialistes. Selon eux, les changements de cap du gouvernement britannique alimentent l'incertitude qui plane sur l'économie du pays.

Dès fin septembre, la Banque d'Angleterre avait prévu l'effet désastreux des annonces budgétaires de l'ancienne Première ministre Liz Truss. Coûteuses et mal chiffrées, ces annonces ont fait s'envoler le taux de la dette britannique. La banque a alors procédé à un rachat des obligations à long terme, calmant partiellement les marchés.

Le gouvernement de Rishi Sunak cherche à mettre en place une rigueur budgétaire pour faire baisser l'inflation. Il est encore trop tôt pour savoir si cette stratégie marchera. Ce qui est sûr en revanche, c'est que l'économie britannique est entrée en récession. Et celle-ci, estime la Banque d'Angleterre, pourrait durer jusqu'à mi-2024.


Lire la suite sur RFI