Inflation : pour «acheter des fruits et des légumes, il faut d'abord vider la banque»

Après de multiples débats houleux, les députés ont donné leur feu vert au projet de loi de finances rectificative qui sera prochainement examiné au Sénat. Des mesures d'urgence puisque l'inflation continue de galoper et s'invite dans les allées de nos marchés . Selon l'association de consommateurs, Familles Rurales, les fruits et les légumes ont augmenté de 11% en un an.

Des prix qui flambent

Pêches, poivrons, melons ou tomates, sur ce marché parisien, le prix des fruits et des légumes flambe. Et les habitués de ce marché s'en rendent bien compte comme Danielle, retraitée. "Maintenant que j'ai le temps de faire tous les marchés, je vois que les prix sont vraiment exorbitants, alors on fera attention", explique-t-elle.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

D'après l'étude de l'association de consommateurs Familles Rurales, en juin 2022, une famille de deux adultes et de deux enfants a dû dépenser entre 107 et 198 euros en fruits et légumes, ce qui représente entre 8 et 16% d'un Smic net mensuel. De quoi en mettre certains en colère. "Ici en France par rapport à d'autres pays européens acheter les fruits et les légumes, ça veut dire qu'il faut aller d'abord vider la banque et après venir acheter", lance un passant.

La pastèque touchée par l'inflation

Les produits les plus touchés par la flambée des prix : la pastèque, cet incontournable de l'été, affiche un prix en hausse de 40%. Côté légumes, les poivrons verts, +37% par ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles