Les infirmiers de l’hôpital de Chambéry se forment pour soutenir les services de réanimation

Trois infirmières s’activent autour d’un malade tout juste entré en réanimation. Les soignantes ne perdent pas de temps. Coordination, communication, elles doivent apprendre à stabiliser le patient en détresse respiratoire. Mais en fait de patient, il s'agit d'un mannequin ultra-réaliste. Un simulateur qui va leur permettre d'apprendre les bons gestes. "L’objectif de ces simulations, c’est qu’on se rapproche le plus possible d’un environnement qui est leur environnement de travail, ici en l’occurrence la réanimation", explique Romain Chauffard, infirmier formateur qui prête également sa voix au patient de plastique. Répondre à la demande accrue Les personnels soignants sont formés au centre de simulation HOPSIM, situé à côté de l’hôpital de Chambéry, en Savoie. En raison de la crise sanitaire, l’établissement a dû s’adapter. Il propose désormais des formations accélérées pour permettre aux équipes de santé, notamment aux infirmiers, de venir rapidement en soutien dans les services de réanimation, unités aux besoins accrus dans la période actuelle. "Dans le cadre de la crise sanitaire, on s’est posé la question, avec nos collègues de réanimation, de comment la technologie d’HOPSIM, à la fois technique et pédagogique, pouvait être utile aux personnels hospitaliers. On a donc réorganisé les formations pour mettre au point cette formation spécifique", détaille le docteur Thierry Sécheresse, chef du centre de formation. Une aide plus que bienvenue au centre hospitalier Métropole de Savoie. Le service de réanimation a dû s’agrandir ces dernières semaines et embaucher une quarantaine d’infirmiers pour accompagner les malades du coronavirus.