Infirmière interpellée: Sibeth Ndiaye au cœur d'une polémique pour une phrase tronquée

De l'absurdité des réseaux sociaux poussée à son paroxysme : la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye est au coeur d'une polémique pour une phrase tirée hors de son contexte lors d'une tirade où elle prend pourtant la défense des forces de l'ordre. 

Même l'eurodéputé LR François-Xavier Bellamy, pourtant pas de son bord politique, a pris sa défense sur Sud Radio. «Je pense qu'on lui ferait un mauvais procès en se fondant uniquement sur cet extrait», a-t-il mis en garde sur Sud Radio, en demandant «d'essayer de se comprendre avant de se mettre systématiquement à dénoncer». Et pour cause, la polémique du jour qui agite les réseaux sociaux est basée sur un extrait tronqué qui fait dire à la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, l'inverse de ce qu'elle exprime.

Interrogée dimanche sur France 3, dans l'émission Dimanche en politique, au sujet de l'arrestation de cette infirmière qui a lancé des projectiles sur les forces de l'ordre, Sibeth Ndiaye a précisé que «la justice doit s'exercer de manière normale, comme pour n'importe quel citoyen», avant de préciser: «Quand je ne sais pas expliquer qu’on jette des pierres sur les forces de l'ordre, je ne vois pas en quoi il faudrait l'absoudre».

 

Un propos confus mais sans équivoque

Relancée par Francis Le Tellier, son propos fut plus confus mais sans équivoque si on écoute attentive la séquence dans sa durée. «Moi, je comprends évidemment l'émotion qu'a suscitée l'image qu'on a vue de son arrestation. Mais en même temps, je ne saurais pas expliquer à mes enfants, par exemple, est-ce qu'il est normal, ou pas, de jeter des pierres sur les forces de l'ordre (...). On peut tous être amené à être(...)


Lire la suite sur Paris Match