Une infection grave de « champignon noir » apparue chez des patients malaces du Covid-19 en Inde

·2 min de lecture

Soutik Biswas, un correspondant indien de la BBC, a rapporté une information qui a fait le tour des médias internationaux. Là-bas, des personnes en voie de guérison ou guéries de la Covid-19 contractent une autre infection potentiellement mortelle appelée mucormycose. Cette fois-ci, le responsable n'est pas un virus, mais des champignons filamenteux microscopiques appartenant à l'ordre des Mucorales.

Ils sont omniprésents dans l'environnement : dans la terre, sur les végétaux et les animaux, les aliments ou les objets. Nous sommes donc en contact permanent avec ces champignons, on respire leurs spores sans même s'en rendre compte. Chez les personnes immunocompétentes, cela n'a aucune incidence, mais chez les personnes immunodéprimées, une infection peut se déclencher. Les Mucorales peuvent aussi nous contaminer par voie cutanée, lorsque la barrière physique que constitue la peau est lésée ou fragilisée, notamment chez les grands brûlés ou les polyaccidentés.

Photo en microscopie optique du sporange d'un champignon de l'ordre des Mucorales. © Domaine public
Photo en microscopie optique du sporange d'un champignon de l'ordre des Mucorales. © Domaine public

Le diabète et les traitements anti-Covid favorisent la mucormycose

Selon les informations collectées par Soutik Biswas, le nombre de cas de mucormycose a explosé depuis le début de la pandémie. Le Dr Nair, qui officie au Sion Hospital de Mumbai, raconte qu'en deux semaines, il a soigné 40 personnes pour une mucormycose, contre moins de dix les deux dernières années. La plupart de ces patients ont été infectés par le coronavirus dans les quinze jours précédant l'apparition de l'infection fongique.

Certains d'entre eux présentaient déjà une acidocétose diabétique, une complication du diabète de type 1 (et du diabète de type 2 dans une moindre mesure), qui affaiblit les défenses immunitaires. À cela s'ajoutent les médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens qui permettent de limiter les dégâts causés par la Covid-19, mais qui diminuent encore l'immunité. Combinées, ces deux conditions constitueraient un terrain idéal...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles