"Il est infatigable" : Steve Bray, l'homme qui braille "Stop Brexit !" devant Westminster depuis un an et demi

Marie-Violette Bernard

"Arrêtez le Brexit ! Ça ne se passe pas bien, pas vrai ?" Chapeau bleu roi enfoncé sur la tête, un drapeau européen attaché sur les épaules en guise de cape, Steve Bray tourne son gigantesque porte-voix argenté vers les fenêtres du Parlement britannique. "On se réveille, Jeremy Corbyn !" tonne-t-il, dans l'espoir d'être entendu par le chef de l'opposition. Il faut au moins cela pour couvrir le brouhaha d'Abingdon Street, qui grouille de voitures, de touristes, de fonctionnaires affairés et de Londoniens pressés en cette fin de mois de février.

Depuis dix-huit mois, celui que le Guardian (en anglais) a rebaptisé "monsieur Stop Brexit" manifeste du lundi au jeudi au milieu de cette foule hétéroclite. Son but ? Mobiliser les Britanniques contre la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.


"Je suis devant Westminster tous les jours où les députés siègent, de 8 heures à 18 heures", assure le Gallois de 49 ans lorsque franceinfo le rencontre. Qu'il neige, qu'il pleuve ou qu'il vente, Steve Bray est sur le pont. "Il m'est arrivé d'être malade ou de perdre un peu ma voix. Mais le Brexit ne s'arrête pas, alors moi non plus !"

"J'ai décidé de m'installer ici"

Pourtant, cet auto-entrepreneur n'était "pas vraiment engagé politiquement" avant le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE. "Cette consultation était biaisée, les gens ont voté sur la base de faux postulats, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi