Industries dans les Hauts-de-France : Bruno Le Maire répond à Xavier Bertrand et dénonce "des mensonges"

·1 min de lecture

La contre-attaque de Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie a réagi vendredi dans les colonnes de La Voix du Nord souhaitant "rétablir la vérité" après les déclarations de Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France et candidat à sa succession pour les prochaines régionales, sur France 3 Hauts-de-France dimanche dernier. Interrogé sur son bilan en terme d'emplois industriels dans sa région, ce dernier a d'abord évoqué l'usine Renault MCA de Maubeuge, accusant l'Etat d'avoir voulu fermer le site industriel "en douce", mais assurant s'être "battu" aux côtés d'élus et de syndicats pour échapper à la fermeture programmée.

Lire aussi - Philippe Villin, l’homme qui vend Xavier Bertrand aux patrons

Bruno Le Maire dénonce "un mensonge", rappelant que l'Etat, actionnaire majoritaire du constructeur automobile, a au contraire pesé pour sauver le site en réunissant notamment le 2 juin dernier les syndicats, les élus locaux et le président de Renault, Jean-Dominique Senard. Le ministre a appelé "chacun à revenir à un état d'esprit collectif" plutôt que de "colporter des mensonges" sur le rôle de l'Etat. 

"Il n'est pas bon de tirer la couverture à soi"

La deuxième approximation, selon Bruno Le Maire, concerne le projet d'usine de batteries à Douvrin, par PSA et Total, dans le Pas-de-Calais, qui devrait permettre la création de 2.500 emplois. Xavier Bertrand indiquait que ce nouveau site n'était pas "parti à l'étranger, ni dans une autre région" grâce aux moyens "mis sur la t...


Lire la suite sur LeJDD