Industrie : le lin redevient made in France

Après des années de silence, une filière de lin, Velcorex, vient d'être lancée au sud de l'Alsace, à Hirsinque (Haut-Rhin). L'activité avait disparu en France depuis 15 ans. Le matériel a été majoritairement acheté d'occasion en Hongrie, a l'exception d'une machine française. Les fibres arrivent sous la forme de rubans de lin, ensuite affinés et transformés en fil. La matière première provient des cultures de Normandie, et des Hauts-de-France. L'Hexagone est en effet, avec ses 100 000 hectares, le premier producteur mondial de lin. 80% de la production est emmenée en Asie, avant de revenir en France sous la forme de fil, tissu ou vêtements. "Maitriser la matière et l'innovation" Une aberration pour Pierre Schmitt, le patron de l'entreprise alsacienne. Sa nouvelle filature lui permet déjà de concevoir des jeans et des chemises. "En ayant tout l'écosystème autour de nous, en ayant tous les techniciens, tous les professionnels de la teinture, du blanchissement, de la préparation, explique ce dernier. C'est cette proximité qui nous permet aujourd'hui de maitriser la matière, l'innovation plutôt que de tout importer et d'être un simple acteur qui subit les aléas de la conjoncture internationale." En Normandie, la région la plus grande productrice de lin au monde, son initiative ne laisse pas indifférent. Dans un hangar, Karim Behlouli va lui aussi installer sa filature de lin.