Industrie : Krys relocalise une partie de sa production en France

De nouveaux salariés vont bientôt rejoindre les 450 employés de l’usine Krys de Bazainville (Yvelines). Le lancement d’une nouvelle gamme de verres haut-de-gamme a poussé le fabricant français à relocaliser une partie de sa production dans son usine historique. Une bonne nouvelle pour les salariés. "Plus de verres à produire, donc plus de boulot, commente l’un d’eux. C’est plus rassurant quand même. C’est mieux que ce soit produit ici que dans les autres pays." Une autre se réjouit de son embauche imminente au mois de mars.Trois millions d’euros d’investissement 20 postes ont pour le moment été créés, pour 300 000 verres de plus produits par an en France, plutôt qu’en Chine. Le directeur du site, Christophe Lallau, estime qu’il maitrisera ainsi mieux la qualité comme les délais. "La crise du Covid nous a fait toucher du doigt les problématiques de logistique internationale, et le fait de produire plus en France nous permet de régler ces problèmes-là", explique ce dernier. Une relocalisation chiffrée à "un peu plus de trois millions d’euros" de budget d’investissement engagés dans l’année, dont 600 000 "portés par une subvention de la région Ile-de-France", indique Christophe Lallau. L'opticien envisage de rapatrier d'autres activités en France d'ici deux ans, avec à la clé l'embauche d'une cinquantaine de salariés supplémentaires sur le site des Yvelines.