Indre-et-Loire: le véhicule d'un couple de retraités touché par la balle d'un chasseur

·2 min de lecture
Un panneau prévenant d'une chasse en cours - Image d'illustration  - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP
Un panneau prévenant d'une chasse en cours - Image d'illustration - SEBASTIEN BOZON © 2019 AFP

La loi des séries. Samedi passé, alors qu'ils circulaient sur une départementale d'Indre-et-Loire entre Nouâtre et Sainte-Maure-de-Touraine au Sud de Tours, Hélène et Michel Hymer ont été surpris par une forte détonation.

Comme l'explique France Bleu, Michel, qui était au volant, s'arrête en bord de route et découvre que le choc était en réalité dû à une balle de fusil venue se loger entre le feu arrière et le réservoir d'essence du véhicule.

À proximité, un groupe de plusieurs chasseurs dont un homme de 75 ans, qui avoue avoir voulu viser un chevreuil qui se trouvait de l'autre côté de la route. Selon le média national, la balle aurait ricoché sur un obstacle avant de frapper l'automobile.

"On a rempli un constat... Enfin j'ai rempli le constat parce que le chasseur tremblait comme une feuille. Il était très secoué", se souvient Hélène, toujours auprès de France Bleu. 876450610001_6280392734001

Reconstitution prévue

Une fois le document rempli, le couple a pris la décision de laisser le véhicule auprès d'un garage afin qu'il soit examiné par un expert. De plus une reconstitution des faits afin de comprendre l'enchaînement des événements sera organisée par la police aura lieu le 8 prochain, en matinée.

Quant au tireur, resté anonyme, le média national a pu s'entretenir avec lui. "Je n'en ai pas dormi de la nuit. J'ai été invité à une chasse le lendemain mais je n'ai pas voulu y aller. Je ne sais pas si je vais avoir envie d'y retourner... Peut-être pour tirer à plomb, du petit gibier, mais à balles, je ne sais pas", avoue-t-il.

Ouverte depuis mi-septembre, la saison de la chasse est déjà entachée par plusieurs accidents, dont la mort d'un automobiliste de 67 ans mortellement atteint samedi dernier par un projectile alors qu'il conduisait sur la route qui relie Rennes et Nantes. Plus tôt en octobre, un homme avait été gravement atteint au niveau du thorax en Haute-Savoie.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles