Indre-et-Loire : il revendait des informations confidentielles, un agent des impôts englué dans une affaire de corruption

·1 min de lecture

La Direction départementale des finances publiques d’Indre-et-Loire est dans la tourmente. Comme le relatent, mardi 8 juin, la Nouvelle République et France 3 Centre-Val de Loire, un agent aurait transmis des informations confidentielles à une société de recouvrement tourangelle. Une information judiciaire pour "corruption passive et active" a été ouverte et cinq personnes ont été mises en examen depuis le 19 mai dans le cadre de cette affaire.

L'agent des impôts aurait, pendant des années, fourni à l'entreprise de recouvrement des données personnelles sur des situations patrimoniales et d’imposition de particuliers, moyennant une rétribution. Une aubaine pour la société d'une centaine de salariés qui enquête entre autres pour les banques sur la solvabilité des souscripteurs de crédits.

>> A lire aussi - L’agent des impôts avait détourné 300.000 euros

En février dernier, la Direction départementale des finances publiques avait signalé les activités suspectes de l'un de ses agents au parquet. "Il est question d’un nombre de consultations extrêmement important. Elles étaient quotidiennes", a précisé le procureur de la République, Grégoire Dulin. Après trois mois de mises sur écoute et de surveillance, la Direction centrale de la police judiciaire et la Brigade nationale de répression de la délinquance fiscale ont mis au jour cette vaste affaire de corruption.

Outre les informations confidentielles partagées, l'agent aurait également concédé des abattements fiscaux à l'entreprise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vers une ouverture des boîtes de nuit le 2 juillet ?
Eau : la France, l'Italie et la Hongrie dans le viseur de l’UE !
Blanchiment d'argent : le Vatican trop peu armé face aux délits financiers, dénonce le Conseil de l'Europe
A Lyon, la Part Dieu inaugure son "rooftop", des centaines d'emplois à la clé
L’Allemagne dans le collimateur de l’UE, l’arrêt de la Cour constitutionnelle constitue “un grave précédent” !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles