Indre-et-Loire : une militaire poignarde son ex-compagnon à la gorge après une dispute

·2 min de lecture
Drame conjugal à Tours (Photo : LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)

D'après les premiers éléments de l'enquête, la jeune femme avait déposé une plainte contre la victime il y a près d'un an pour des faits de violence.

Un drame conjugal et une controverse judiciaire. Ce samedi soir à Tours (Indre-et-Loire), une militaire âgée de 33 ans a porté un coup de couteau à la gorge de son ancien compagnon, le blessant grièvement. La victime a été hospitalisée et son pronostic vital est engagé, alors que la jeune femme a été dans un premier temps placée en garde à vue.

Selon les informations de France Bleu, l'incident serait survenu "après une dispute au sujet de la rentrée scolaire de leur enfant". La jeune femme a affirmé aux policiers qui l'ont interpellée que son ex aurait tenté de l'étrangler, à la suite de quoi elle serait allée jusqu'à sa voiture pour prendre le couteau avec lequel elle a porté le coup.

La jeune femme placée sous contrôle judiciaire contre l'avis du parquet

D'après le média radiophonique local, les relations étaient plus que houleuses depuis un moment entre la militaire et son ancien conjoint, séparés depuis plusieurs mois. France Bleu évoque ainsi "des mains courantes" datant de "2019 et 2020", ainsi qu'une plainte déposée par la trentenaire en septembre 2020 "pour des faits de violence" commis par son ex.

Alors qu'une enquête vient d'être ouverte, le juge d'instruction chargé de la mener et le procureur de Tours semblent par ailleurs en opposition totale. Comme le précise France Bleu, le parquet avait ainsi demandé que la jeune femme soit placée en détention provisoire, mais le juge d'instruction a finalement opté pour un placement "sous contrôle judiciaire". Le procureur aurait ensuite fait appel de cette décision, ce qui illustre bien à quel point ce cas fait débat chez les magistrats.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles