Indre-et-Loire : le succès d'une épicerie automatique sans aucun personnel

Depuis l'après-guerre, le village de Paulmy (Indre-et-Loire) ne fait que de se dépeupler. Seuls 232 habitants y vivent et le dernier commerce avait fermé il y a huit ans. Un constat qui a poussé Dominique Frelon, le maire de la commune, à ouvrir une épicerie automatique ne nécessitant aucun personnel. Suivie par le conseil municipal, la mairie a acheté et rénové un ancien hôtel pour 100 000 euros. Elle a également proposé à des producteurs locaux d'investir. 50 casiers vont être ajoutés À l'intérieur de cette épicerie ouverte tous les jours de la semaine de 6 heures du matin à 23 heures : une centaine de casiers approvisionnés en fruits, légumes, poulet ou encore fromage. Les producteurs et commerçants passent régulièrement pour réapprovisionner les stocks. Le boulanger, par exemple, vient trois fois par jour pour déposer les baguettes dans les distributeurs. Du pain vendu au même prix que dans sa boulangerie. C'est d'ailleurs pour le pain que les clients sont d'abord venus avant de finalement se laisser séduire par le large choix de produits proposés. "C'est formidable, c'est fantastique car (...) vous pouvez avoir des pommes, vous avez envie de faire une tarte vous venez ici, vous avez des invités à l'imprévu, vous avez de la viande, des légumes", constate une habitante, ravie de cet établissement. Jusqu'alors, la première épicerie se trouvait à 8 km de Paulmy. 50 casiers vont être ajoutés d'ici peu.