Indonésie : un projet de prison gardée par des crocodiles

Francetv info avec AFP
La tâche ardue de réconcilier un couple... de crocodiles

Pour surveiller les prisonniers, il y aurait plus efficace que les gardiens : les crocodiles. Le chef de l'agence indonésienne de lutte contre les produits stupéfiants (BNN), Budi Waseso, a proposé, lundi 9 novembre, de construire une prison de haute sécurité sur une île gardée par des crocodiles afin d'y enfermer les trafiquants de drogue condamnés à mort. "Nous allons mettre là-bas autant de crocodiles que possible. Je vais rechercher le type de crocodile le plus féroce", a-t-il précisé.

"On ne peut pas soudoyer des crocodiles"

Selon Budi Waseo, ces animaux seraient meilleurs que les gardiens pour empêcher les évasions, dans la mesure où "ils ne cèdent pas aux tentatives de corruption, contrairement aux gardiens, a-t-il justifié. On ne peut pas soudoyer des crocodiles. On ne peut pas les convaincre de laisser s'évader des détenus." Pour l'instant, ce projet est encore au stade initial : ni le lieu, ni la date d'ouverture potentielle n'ont été décidés.

En dépit des lois antidrogue de l'Indonésie, parmi les plus sévères au monde, les stupéfiants circulent largement dans les prisons. Des détenus, gardiens et policiers sont régulièrement interpellés pour des infractions, notamment de corruption. Des dizaines de condamnés à la peine capitale pour trafic de drogue en Indonésie, parmi lesquels le Français

Serge Atlaoui, attendent toujours dans le couloir de la mort. Huit condamnés dont sept étrangers ont été exécutés en avril.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Landes : l'homme à la pelle inspire les internautes
VIDEO. Landes : des écologistes et des journalistes agressés à coup de pelle
Un dragon de Komodo volé à la Ferme des crocodiles
Un poulailler collectif à Luchapt
Drôme : un bébé dragon de Komodo dérobé à la Ferme aux crocodiles