Indonésie : le sous-marin retrouvé, les 53 membres d’équipage sont morts

Source AFP
·1 min de lecture
Edy Sujianto montre des images de son fils, le premier lieutenant Muhammad Imam Adi, qui a servi à bord du sous-marin de la marine indonésienne KRI Nanggala 402 lorsqu'il a disparu, le 21 avril.
Edy Sujianto montre des images de son fils, le premier lieutenant Muhammad Imam Adi, qui a servi à bord du sous-marin de la marine indonésienne KRI Nanggala 402 lorsqu'il a disparu, le 21 avril.

Le sous-marin qui avait sombré au large de Bali a été retrouvé, a annoncé la marine indonésienne ce dimanche. Les 53 membres d'équipage sont tous morts. L'appareil, brisé en trois parties, était porté disparu depuis mercredi. Il a été retrouvé dans le fond marin au large de Bali, selon le chef d'état-major de la marine Yudo Margono.

La veille, des débris du sous-marin avaient été récupérés en mer, suggérant que le submersible avait pu se disloquer après avoir sombré avec 53 hommes à bord. Des centaines de militaires et une vingtaine de bateaux se sont mobilisés pour localiser le KRI Nanggala 402, un submersible vieux d'une quarantaine d'années de construction allemande. La marine avait alors estimé à 72 heures les réserves maximales d'oxygène dont disposaient les membres d'équipage en cas de panne d'électricité. Ce délai a été franchi tôt samedi matin, rendant leur survie improbable.

En cause : une pression externe ?

Les débris retrouvés « n'auraient pas pu sortir du sous-marin sans une pression externe ou sans des dommages à son système de lance-torpilles », avait précisé Yudo Margono, porte-parole de la marine indonésienne, au cours d'une conférence de presse ce samedi. Parmi les objets retrouvés, il y avait un morceau du système de torpille et une bouteille de graisse utilisée pour lubrifier le périscope du sous-marin, ainsi qu'un tapis de prière utilisé par les musulmans.