Indonésie : le sous-marin disparu a été retrouvé, les 53 membres d’équipage sont morts

·3 min de lecture

Le sous-marin qui avait sombré au large de Bali a été retrouvé et les 53 membres de l'équipage étaient tous morts, a confirmé la marine indonésienne dimanche.

Le sous-marin qui a sombré au large de Bali avec 53 hommes à bord mercredi 21 avril a été retrouvé dans le fond marin, selon le chef d'état-major de la marine Yudo Margono. Le commandant des forces armées indonésiennes Hadi Tjahjanto a confirmé aux journalistes que "les 53 membres d'équipage [était] tous décédés".

Le président indonésien Joko Widodo a présenté dimanche ses condoléances aux familles des membres de l'équipage du sous-marin. Des centaines de militaires, des avions et des navires de guerre ont été mobilisés pour localiser le "KRI Nanggala 402", un submersible vieux d'une quarantaine d'années de construction allemande, disparu mercredi lors de manœuvres.

La marine avait estimé à 72 heures les réserves maximales d'oxygène dont disposaient les membres d'équipage en cas de panne d'électricité et ce délai a été franchi tôt samedi matin, rendant leur survie improbable. Et l'état-major a formellement changé le statut du submersible de "disparu" à "coulé", ce dont le président indonésien a pris acte dimanche.

"Nous, Indonésiens, souhaitons exprimer notre profonde tristesse au sujet de cet incident, et tout particulièrement aux familles des membres de l'équipage du sous-marin", a-t-il déclaré aux journalistes. "Ils étaient les meilleurs enfants de la Nation, les meilleurs patriotes qui protégeaient la souveraineté de la Nation."

Cause du naufrage inconnue

Déclarer que le sous-marin a coulé est une façon de dire qu'il n'y a plus aucun espoir de retrouver des survivants. Pour autant, les proches du premier lieutenant Muhammad Imam Adi, 29 ans et père d'un petit garçon, voulaient encore y croire. "Mon vœu est que mon fils et tout l'équipage puissent être retrouvés", a déclaré le père du disparu, Edy Sujianto, à son domicile sur l'île de Java. "Mon fils voulait être militaire depuis qu'il était petit. C'était son rêve."

La marine a retrouvé plusieurs objets dont un morceau du système de torpille et une bouteille de graisse utilisée pour lubrifier le périscope du sous-marin. Elle a aussi retrouvé un tapis de prière [l'Indonésie est le pays musulman le plus peuplé au monde].

Le sous-marin, l'un des cinq dont disposait la marine indonésienne, a plongé tôt mercredi pendant des exercices militaires prévus au nord de l'île de Bali. Le contact avec le submersible a été perdu peu après. Les autorités n'ont donné aucune explication à ce naufrage, mais ont avancé que le sous-marin pourrait avoir été victime d'une avarie l'empêchant de refaire surface.

Le chef d'état-major de la marine indonésienne Yudo Margono a écarté la thèse de l'explosion en estimant que tout portait à croire que le sous-marin s'était disloqué sous la pression de l'eau à plus de 800 mètres de fond, une profondeur bien plus importante que celle pour laquelle il a été conçu.

La marine avait affirmé précédemment que le sous-marin, livré à l'Indonésie en 1981, était en bon état pour le service malgré son âge. L'archipel d'Asie du Sud-Est n'avait auparavant encore jamais subi d'incidents graves liés à ses submersibles mais plusieurs autres pays ont été frappés par des accidents meurtriers.

En 2000, le sous-marin à propulsion nucléaire "Koursk", le fleuron de la flotte russe du Nord, a sombré au cours de manœuvres en mer de Barents (nord-ouest de la Russie), entraînant la mort des 118 membres d'équipage. En 2017, le sous-marin argentin "San Juan", avec 44 marins à son bord, a disparu à quelque 400 kilomètres de la côte.

Avec AFP