Indonésie: Des manifestants musulmans protestent à leur tour contre Macron

·2 min de lecture
INDONÉSIE: DES MANIFESTANTS MUSULMANS PROTESTENT À LEUR TOUR CONTRE MACRON
INDONÉSIE: DES MANIFESTANTS MUSULMANS PROTESTENT À LEUR TOUR CONTRE MACRON

JAKARTA (Reuters) - Des milliers de musulmans ont manifesté lundi devant l'ambassade de France dans la capitale indonésienne Jakarta avec des pancartes décrivant le président Emmanuel Macron comme le "vrai terroriste" et exigeant l'expulsion immédiate de l'ambassadeur français.

Rejoignant un mouvement mondial de protestation qui a été déclenché suite aux commentaires d'Emmanuel Macron sur l'islam, les manifestants demandaient que le dirigeant français retire ses déclarations et présente des excuses aux musulmans.

"Inch'Allah (si Dieu le veut), nous les musulmans pardonnons mais, s'il ne retire pas tous ses propos et les caricatures et s'il ne s'excuse pas, Inch'Allah, il sera toujours méprisé (par le monde musulman)," a dit à Reuters Nazaruddin, un manifestant de 70 ans.

Portant des calots noirs et blancs et des masques au visage, les manifestants ont marché dans le centre de Jakarta affichant une caricature de Macron sous des traits diaboliques au visage rouge et aux oreilles pointues, avec le message "Macron est le vrai terroriste".

Ils ont agité des drapeaux islamiques en appelant à l'expulsion de l'ambassadeur français en Indonésie et au boycott des produits français.

L'Indonésie est le premier pays à majorité musulmane au monde.

Depuis ces dernières semaines, la France est la cible de critiques dans une partie du monde musulman en raison de la volonté affichée par le président Emmanuel Macron de s'attaquer à "l'islamisme radical" après l'assassinat de Samuel Paty, professeur de collège ayant montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression.

Le président français a défendu sa conception de la laïcité et réfuté toute stigmatisation de la communauté musulmane dans une interview diffusée samedi par la chaîne de télévision Al Jazira.

Ce long entretien a été enregistré vendredi, au lendemain de l'attaque commise à la basilique Notre-Dame de l'Assomption de Nice dans laquelle trois personnes ont péri.

Le président indonésien Joko Widodo, plus connu sous le surnom de "Jokowi", a condamné l'attaque de Nice mais aussi les propos de Macron, qui selon lui ont "insulté l'islam" et "blessé l'unité des musulmans partout dans le monde".

Le ministère indonésien des Affaires étrangères a convoqué pour mardi l'ambassadeur français afin de discuter des commentaires d'Emmanuel Macron.

(Heru Asprihanto et Adi Kurniawan, version française Flora Gomez, édité par Blandine Hénault)