Indonésie: face à la montée des eaux, les habitants d’une île entreprennent une action en justice

En Indonésie, les habitants d’une petite île ont entrepris une action en justice totalement inédite pour tenter de sauver leurs habitats de la disparition qui les guette avec la montée des eaux.

De notre correspondante en Asie du Sud-Est,

Les habitants de l’île de Pari intentent une action en justice contre le cimentier suisse Holcim. Pourtant l’entreprise Holcim n’est pas présente sur cette île mais est responsable de 0,42% des émissions industrielles de CO2 depuis 1750. Ces émissions contribuent grandement au réchauffement de l’atmosphère qui provoque la fonte des glaciers et la montée des eaux.

Les plaignants estiment donc que Holcim contribue de cette façon à la destruction de leur habitat, et demandent deux choses au géant suisse : premièrement qu’il s’engage concrètement à réduire ses émissions, deuxièmement, qu’il les aide financièrement dans tous les travaux qui devraient être faits pour protéger leur île. Il faudrait pour cela, par exemple, planter des mangroves, construire des maisons surélevées, améliorer les infrastructures de désalinisation pour garantir l’approvisionnement en eau douce.

Tous ces projets ont été chiffrés, et les plaignants considèrent que Holcim devrait financer 0,42% de ces opérations, vu qu’il est donc à l’origine donc de 0,42% des émissions industrielles de CO2.

Le secteur de la construction pointé du doigt

Cette affaire juridique, unique en son genre, est aussi l’occasion de s’arrêter sur la pollution générée par l’industrie du ciment, et derrière elle le secteur du bâtiment. Et c’est l’une des raisons qui a motivé aussi cette plainte contre Holcim en particulier.


Lire la suite sur RFI