Indonésie: contact perdu avec un Boeing 737-500 d'une compagnie indonésienne peu après son décollage

·2 min de lecture

Le contact a été perdu avec un avion ayant décollé ce samedi 9 janvier de l'aéroport de Jakarta en Indonésie. L'appareil de Sriwijaya Air effectuait une liaison intérieure. Des bateaux ont été déployés sur le site du « probable » accident du Boeing 737-500.

Alors que la nuit est déjà tombée en Indonésie, un scénario commence à se dessiner autour de la disparition du vol SJY 182. Le périmètres de recherches des marines et des secours indonésiens est désormais précis, entre l’île de Laki et Lacang. Plus tôt dans la journée, c’est à cet endroit qu’un pêcheur assure avoir vu l’avion exploser en arrivant dans l’eau, et d’autres personnes ont également rapporté avoir entendu des bruits de déflagrations, relate notre correspondante régionale, Gabrielle Maréchaux. Plusieurs débris ont déjà été repêchés, mais il n’y a pas encore de preuve formelle que ces câbles et restes humains proviennent de l’avion recherché.

« Un appareil de Sriwijaya Air reliant Jakarta à Pontianak » sur l'île de Bornéo « a perdu le contact » peu après 14h30 locales (7h40 TU), a indiqué le porte-parole du ministère des Transports Adita Irawati à l'AFP. L'appareil, un Boeing 737-500 qui volait depuis 26 ans et a circulé dans le ciel indonésien ces derniers jours sans incident notable, transportait 62 personnes, en comptant les membres de l’équipage au décollage de l'aéroport de Jakarta Soekarno-Hata. L'avion met normalement 90 minutes pour arriver à Pontianak mais il a disparu des radars très peu de temps après le décollage au-dessus la mer de Java. La chaîne CNN Indonesia a rapporté les témoignages d’habitants des îles Seribu, au large de Jakarta ayant entendu le bruit de deux explosions.

Bateaux de secours déployés

Selon l'agence Reuters, des débris ont été retrouvés au nord de la capitale indonésienne. Selon le site de suivi du trafic aérien Flightradar24, spécialisé dans l'analyse des données aériennes, quatre minutes après avoir quitté Jakarta l'avion « a perdu plus de 10 000 pieds d'altitude en moins d'une minute ». La compagnie à bas coût a indiqué être en train de faire des investigations, ainsi que les secours. Des bateaux ont été déployés sur le site du « probable » accident du Boeing 737-500. « Nous déployons nos équipes et bateaux sur le site probable où (l'appareil) est tombé après avoir perdu le contact » avec les contrôleurs aériens, a déclaré à des journalistes Bambang Suryo Aji, un responsable des services de secours, rapporte l'AFP.

Souvenirs funestes

Cette inquiétante disparition rappelle des souvenirs funestes à l’Indonésie : en 2018, un autre Boeing 737 avait disparu peu après avoir décollé. Ses 189 passagers avaient été retrouvé morts dans la mer de Java. Dans la région d’Asie du sud-est également, personne n’a oublié le mystère du vol MH 370, dont les 239 occupants sont portés disparus depuis 2014.