Indonésie: Augmentation du nombre de contaminations à prévoir pendant encore 15 jours

·2 min de lecture
INDONÉSIE: AUGMENTATION DU NOMBRE DE CONTAMINATIONS À PRÉVOIR PENDANT ENCORE 15 JOURS

par Yuddy, Cahya, Budiman, Tabita et Diela

JAKARTA (Reuters) - Le nombre de contaminations au coronavirus devrait encore augmenter pendant deux semaines en Indonésie avant de diminuer sous l'effet des mesures de restriction imposées samedi à quelque 100 millions d'habitants, a déclaré le gouvernement indonésien.

Le quatrième pays le plus peuplé au monde, qui combat l'une des plus importantes vagues épidémiques en Asie, enregistre depuis une douzaine de jours des records de contaminations.

Le nombre de personnes contaminées en l'espace d'une journée samedi était de 27,913, et le nombre de décès en une journée était de 493, portant le bilan total à 60,027 morts, selon les données officielles.

Les mesures de restriction sanitaires, qui vont d'un renforcement des contrôles lors des déplacements, à la vente à emporter uniquement dans les restaurants, ou encore la fermeture des lieux publics, ont été mises en place au moins jusqu'au 20 juillet et pourraient être maintenues au-delà de cette date, afin de ramener le taux de contaminations à moins de 10.000 cas par jour.

"Dans les dix prochains jours, selon moi, peut-être dans deux semaines, le nombre de cas pourrait continuer à augmenter", a déclaré Luhut Pandjaitan, qui pilote la stratégie de réponse gouvernementale face à l'épidémie. "Ces deux semaines sont cruciales".

La police a mis en place des barrages routiers et installé plus de 400 points de contrôles sur Java, l'île la plus peuplée de l'archipel ainsi que sur l'île de Bali pour faire respecter le confinement. Plus de 21.000 policiers ont été déployés. Ils viendront également renforcer les équipes chargées d'effectuer des dépistages aléatoires.

Le variant Delta, plus contagieux que les autres souches, d'abord identifié en Inde, se propage largement en Indonésie, poussant les hôpitaux au bord de la rupture.

La demande pour de l'oxygène et des médicaments a fortement augmenté auprès du grand public, entraînant une hausse des prix dans les pharmacies et dans les magasins. En conséquence, le ministère de la Santé a plafonné le prix de certains médicaments.

Les autorités tentent d'accélérer la campagne de vaccination dans les lieux les plus touchés par l'épidémie. Pour l'instant, seulement 7,6% de l'objectif de vaccination fixé pour janvier prochain est atteint.

(avec Fransiska Nangoy, version française Caroline Pailliez)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles