Indonésie : au moins 125 morts après un mouvement de foule en marge d'un match de football

© STR / AFP

Le bilan du mouvement de foule survenu après un match de football en Indonésie est passé à 125 morts, ont annoncé les autorités locales dimanche, ce qui en fait l'une des pires tragédies dans un stade à ce jour. "À 9H30 (locales 02H30 GMT) le bilan est passé à 158 morts, et à 10H30 à 174 morts. Ce sont les données collectées par l'agence de gestion des catastrophes de Java Est", avait indiqué le vice-gouverneur de la province Emil Dardak sur la chaîne de télévision Kompas TV. Plus tard, le bilan a été revu à la baisse et passe de 174 à 125 morts, en raison d'un double comptage.

"Le bilan est aujourd'hui de 125 morts. 124 ont été identifiés et l'un ne l'a pas été. Certains noms avaient été enregistrés deux fois", a indiqué le responsable sur la chaîne Metro TV.

De nombreuses victimes ont été piétinées mortellement

Le drame, qui s'est déroulé samedi soir dans la ville de Malang, à l'est de l'île de Java, a aussi fait plus d'une centaine de blessés dans cet archipel d'Asie du Sud-Est où les rivalités entre supporters virent souvent à la catastrophe. L'incident a commencé quand des fans de l'équipe locale du Arema FC ont pénétré sur le terrain du stade Kanjuruhan, dans la ville de Malang, après la défaite de leur équipe 3 à 2 contre celle de Persebaya Surabaya, la ville voisine.

La police, qui a qualifié cet incident d'"émeutes", a tenté de persuader les fans de regagner les gradins et a envoyé vers le public du gaz lacrymogène après la mort de deux policiers, ce qui a provoqué d...


Lire la suite sur Europe1