Indomptable Angélique (6Ter) - "C'était horrible" : Michèle Mercier évoque la scène du viol collectif

·1 min de lecture

Cet avant-dernier volet de la saga met en lumière une page sombre de l’Histoire maritime : au XVII e siècle, la Méditerranée est le théâtre d’attaques de pirates liés à l’Empire ottoman. Les bateaux sont pillés, les prisonniers vendus comme esclaves à Alger, à Salé (Maroc) ou en Crète, alors sous domination turque, comme c’est le cas pour Angélique dans cet épisode. Les prisonniers fortunés peuvent échapper à la servitude contre une rançon. Les marins barbaresques ne se contentent pas d’écumer la Méditerranée, ils s’aventurent parfois jusque dans l’Atlantique. En 1625, plus de 27 bateaux anglais sont attaqués au large de Plymouth. Les pirates emportent des dizaines de prisonniers. Il faudra attendre la chute d’Alger, en 1830, pour que la navigation dans les eaux méditerranéennes soit sécurisée.

À lire également

Angélique et le Roy (6Ter) Michèle Mercier : "Le producteur insistait pour que je me déshabille"

“J’étais terrifiée”

Michèle Mercier ne garde pas un souvenir agréable de ce tournage. Lors de la scène où elle échappe, de justesse, à un viol collectif, la comédienne s’est sentie réellement agressée :

"Ils se sont vraiment rués sur moi. J’étais terrifiée, je hurlais. L’un de ces hommes m’a frappé violemment la poitrine avec s... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles