Le ministre de la Culture brésilien démis de ses fonctions après son discours inspiré de Joseph Goebbels

Jules Boudier

Le ministre de la Culture brésilien Roberto Alvim, lors d'un discours annonçant le nouveau "Prix national des Arts", s'est inspiré d'un discours du ministre de la propagande nazie, provoquant l'indignation de la communauté artistique et politique.

Les références sont flagrantes et inquiétantes. Jeudi 16 janvier, les brésiliens découvraient sur Twitter le discours de Roberto Alvim, ministre de la Culture du gouvernement Bolsonaro, annonçant la création d'un "Prix national des Arts". La vidéo mise en ligne par le ministère montre le ministre à son bureau, sous le portrait du président d'extrême-droite et à côté d'une étrange croix en bois, avec comme musique de fond l'opéra Lohengrin de Richard Wagner.

"Nous voulons une culture dynamique, mais aussi enracinée dans la noblesse de nos mythes fondateurs" déclare le ministre. "La famille, le courage du peuple et son lien profond avec Dieu guident notre action dans la création de nouvelles politiques publiques. Les vertus de la foi, de la loyauté, du sacrifice de soi et de la lutte contre le mal seront directement liées à la création des oeuvres d'art".

"...ou ne sera pas"

Une déclaration qui pose déjà de nombreuses questions, mais sans commune mesure avec celle qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi