Indigné, le comédien David Baiot dévoile les violents messages racistes qu’il reçoit

·1 min de lecture

Alors que plusieurs agressions racistes ont fait la Une des médias ces derniers jours, David Baiot a tenu à apporter son soutien aux victimes sur les réseaux sociaux. Il a profité de cette story pour lever le voile sur les violents messages racistes qu’il reçoit de la part d’internautes. Une situation intolérable.

Un livreur victime d’une agression raciste à Cergy tandis qu’une voisine qui filme, elle aussi de couleur, est insultée par l’agresseur qui parle d’esclavage… Un jeune cuisinier congolais traité de n***e par le gérant d’un appartement qu’il voulait louer pour demander sa compagne en mariage. Un loueur qui a d’ailleurs refusé de lui donner les clés du bien et de le rembourser… Ces deux agressions racistes ne sont qu’un petit exemple des événements rapportés par les médias et les réseaux sociaux ces derniers jours. Ces faits, qui ont choqué le public, ont également provoqué la consternation de David Baiot.

Le comédien - vu dans la saison 2 de Tropiques criminels ainsi que dans les séries Caïn, Esprits de famille, Ainsi soient-ils et Plus belle la vie – a ainsi commenté avec dégoût ces actes racistes dans une story Instagram. Mais certains de ses messages n'ont pas plu à tout le monde, comme il l’a montré. Il a ainsi reçu un message très insultant de la part d’un internaute lui demandant notamment de « retourner dans sa forêt ». « Encore un qui a les couilles aussi grosses que des noisettes qui se cache derrière les claviers », a écrit David Baiot en légende de la capture d’écran.

Autre message, autres insultes. Un autre internaute a ainsi commenté une photo du comédien et de son filleul en mentionnant Adolf Hitler...Lire la suite sur Télé 7 Jours

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles