Indiescovery #6 | The Eternal Castle [Remastered] : le bit ne fait pas le moine

Indiescovery, c'est votre rendez-vous avec le jeu vidéo indépendant. Une chronique libre rédigée avec passion après 2h12 de jeu exactement. Si on vous en parle, c'est qu'on a aimé. Bonne découverte !

[H2]Avant propos[/H2]

Parce qu'il parait que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes...

Depuis la sortie de la Playstation 4 et de la Xbox One, le monde du jeu vidéo a connu une lente mais progressive transformation en matière de sorties de jeu. Cette génération de console est en effet marquée par une part de plus en plus importante accordée aux remakes, remasters et autres ressorties de vieux jeux et licences. L'occasion pour de nombreux joueurs, il est vrai, de découvrir ou redécouvrir des titres devenus cultes au fil du temps. Que ce soient des jeux venus du fin fond des années 80-90, ou de titres issus de la génération précédente ayant subis un léger lifting, de plus en plus de vieux titres ont envahi les linéaires, parfois au détriment de nouvelles licences.

>

Une tendance qui n'est pas près de s'inverser si l'on jette un œil au calendrier des sorties à venir - n'est-ce pas Resident Evil 2 : Remake, Tales of Vesperia, Catherine Full Body et autres Warcraft 3 Reforged -, et qui peut susciter quelques inquiétudes quant à l'avenir de la création au sein des grosses machines de l'industrie.

Car voyez-vous, ce phénomène s'accompagne aussi d'une forte propension de la part des studios à produire en masse des suites aux licences ayant déjà bien fonctionné. Il suffit de voir le nombre hallucinant d'épisodes... lire la suite sur Clubic Mag