Indemnité carburant, covoiturage… ce qui change du côté des transports au 1er janvier 2023

© DENIS CHARLET / AFP

Le 1er janvier est toujours synonyme de nombreux changements : SMIC revalorisé , fin du timbre rouge à La Poste, doublement du taux des nouveaux PEL… Un secteur est particulièrement concerné cette année, celui des transports. En voiture, à vélo, en train ou en métro, il y aura plusieurs évolutions majeures.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici

Des aides prolongées

Pour les automobilistes, ce premier jour de l'année marque d'abord la fin de la ristourne carburant du gouvernement. Elle est remplacée par une indemnité de 100 euros réservée aux 10 millions de travailleurs dont le revenu fiscal annuel de référence par part est inférieur à 14.700 euros.

Les aides pour accompagner la transition vers les voitures électriques avec un bonus sont quant à elles portées à 7.000 euros pour la moitié des ménages les plus modestes et 5.000 euros pour les autres. Autre nouveauté : une expérimentation de prêt à taux zéro pour acheter un véhicule peu polluant pour les habitants de zones concernées par les ZFE . Ce prêt peut aller jusqu'à 30.000 euros et concerne les plus modestes et les micro-entreprises.

Ce 1er janvier va aussi marquer le début de la prime covoiturage lancée par le gouvernement, entre 50 et 100 euros selon les trajets.

Hausse des prix de la SNCF

Du côté des mobilités douces, les aides à l’achat de vélos électriques, de 300 ou 400 euros, sont prolongées et renforcées pour concerner plus de ménages. Les usagers du train, eux, feront face à un...


Lire la suite sur Europe1