En Inde, une vague d’intoxication à l’alcool frelaté fait de nombreux morts

·1 min de lecture

En Inde, une vague d’intoxication à l’alcool frelaté est en cours dans l’État du Punjab, où au moins 86 personnes ont déjà trouvé la mort. La police mène d’importants raids et arrestations pour tenter de limiter la tragédie.

De notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Ce dimanche matin 2 août, les victimes continuaient d’affluer dans les hôpitaux indiens du Pendjab. Près d’une centaine de personnes ont perdu la vie cette semaine en consommant de l’alcool frelaté dans cet État du nord-ouest de l'Inde. La plupart sont mortes dans la petite ville de Tarn Taran, mais plusieurs décès ont également eu lieu à Amritsar, plus grande ville du Pendjab.

La consommation d’alcool de fortune est courante et fait des centaines de morts chaque année en Inde. Les trafiquants ajoutent des ingrédients toxiques tels que le méthanol pour augmenter le degré d’alcool de leurs spiritueux.

Les raids de la police se multiplient

L’ampleur de cet empoisonnement, dont le bilan pourrait encore s’alourdir, choque toute l’Inde. La police a mené plus de 100 raids au sein de cartels mafieux et arrêté 25 personnes, y compris des complices supposés au sein des services publics. L’État du Pendjab a également promis de verser 2 000 euros aux familles des victimes.

Le ministre en Chef de New Delhi a appelé le Bureau Central d’enquête à se saisir de l’affaire au niveau national. La capitale Indienne fait en effet souvent face à des intoxications comparables. Vendredi 31 juillet, 10 personnes sont mortes après avoir bu de l’alcool dérivé de gel hydroalcoolique dans l’État de l'Andhra Pradesh.