Inde: «tsunami des montagnes» catastrophique dans l'Himalaya

·1 min de lecture

En Inde, un glacier a cédé dans l’Himalaya et englouti une vallée où une centrale hydroélectrique était en construction. De nombreux corps ont été retrouvés mais au moins 150 personnes manquent encore à l’appel. D'importantes équipes de sauvetages ont été envoyées dans cette région isolée.

Avec notre correspondant en Inde, Côme Bastin

Les vidéos de la catastrophe partagées par les habitants évoquent un véritable « tsunami » dans les montagnes. Ce samedi 6 février au matin, un glacier de l’État Himalayen de l’Uttarakhand a cédé et fait soudainement déborder le lit de deux importantes rivières.

Difficile d’estimer les pertes humaines pour l’instant. Les dernières nouvelles font état d’une dizaine de corps retrouvés. Mais 150 ouvriers, qui travaillaient sur le chantier d’une centrale hydroélectrique manquent à l’appel. Une vingtaine d’entre eux seraient - de plus - coincés dans un tunnel.

La crue s’est calmée ce soir et ne devrait pas provoquer d’inondation durable selon les autorités locales. Mais le sauvetage des disparus s’annonce périlleux dans cette région isolée à haute altitude et frontalière de la Chine. Plusieurs équipes de réponse aux catastrophes naturelles ont été envoyées sur place, en plus de l’armée et de la police indo-tibétaine qui y officie. Des hélicoptères sont également partis de la capitale, New Delhi. Le Premier ministre Narendra Modi a assuré « surveiller constamment la situation et prier pour la sécurité » des habitants de l’Uttarakhand.

À lire aussi : Mousson en Inde: inondations meurtrières dans le nord-est du pays

Ce désastre inquiète Jean Jouzel, climatologue et membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), car il vient fragiliser une région à l'équilibre écologique déjà précaire.