Inde: répétition générale avant le lancement d'une campagne de vaccination monstre

·1 min de lecture

L'Inde est à la veille d'une campagne massive de vaccination contre le Covid-19. Celle-ci pourrait commencer dès la semaine prochaine. Le pays a autorisé, vendredi 1er janvier, l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca en urgence.

Avec notre correspondant à New Delhi, Côme Bastin

Rien ne doit être laissé au hasard. À Delhi, à Chennai ou encore à Bangalore, partout en Inde, des simulations sont conduites depuis ce samedi 2 janvier. En ligne de mire, l’une des plus grandes campagnes de vaccination au monde, qui devra toucher 1,3 milliard d’habitants.

Les exercices consistent à faire répéter au personnel soignant les protocoles de l’administration du vaccin. Il s’agit de s'entraîner à l’injection, sur des volontaires ou parfois sur des mannequins. Mais aussi au transport du produit, au parcours des patients ou encore à l’utilisation des logiciels dédiés.

L’Inde a autorisé en urgence, vendredi 1er janvier, le vaccin Covishield d’AstraZenecca, dont le Serum Institute of India affirme avoir produit 50 millions de flacons. Près de 96 000 personnels de santé ont été formés pour l'inoculer et les premières doses pourraient être administrées d’ici quelques jours.

La première phase de la campagne va concerner 30 millions de personnes : le personnel soignant ainsi que les agents municipaux. Viendront ensuite les citoyens âgés de plus de 50 ans et, finalement, le reste de la population. D’ici à la mi-2021, l’Inde vise 300 millions d’habitants vaccinés.