Inde: réouverture partielle des vols internationaux après quatre mois d'interruption

·1 min de lecture

Après quatre mois d'interruption, les premiers vols commerciaux de compagnies françaises, allemandes et américaines reprennent en Inde à partir de ce samedi 18 juillet. Cette timide ouverture au trafic international est réservée à certains passagers.

De notre correspondant à Bangalore,

Voilà près de quatre mois que l’Inde avait coupé ses liaisons aériennes commerciales avec le monde. Son ministre de l’Aviation vient de confirmer la reprise des vols avec les États-Unis, la France et l’Allemagne.

À partir de ce samedi 18 juillet, Air France va effectuer 28 vols allers-retours entre Paris et les villes de Delhi, Bombay et Bangalore d’ici au 31 juillet. Des autorisations ont également été accordées à la compagnie américaine United Airlines et l’allemande Lufthansa. Le Royaume-Uni devrait lui aussi rétablir prochainement des vols avec l’Inde.

Bulles aériennes

Ces bulles aériennes sont le résultat de négociations au cas par cas. En réalité, la compagnie nationale Air India a déjà rapatrié 680 000 Indiens de différents pays. Air France effectuait des vols de rapatriement, mais demandait de pouvoir aussi débarquer des passagers en Inde, alors qu’une première bulle avec les Émirats arabes unis avait été négociée le 9 juillet.

Cette ouverture internationale reste cependant toute relative. Seuls les étrangers dotés d’un visa d’affaires ou diplomatique ou de la citoyenneté indienne d’outre-mer pourront embarquer. Le ministre de l’Aviation a précisé que l’accès des vols à un plus large public se ferait avec la plus grande prudence.

À lire aussi : L'Asie du Sud, prochain épicentre du coronavirus?