En Inde, le Premier ministre Narendra Modi a prêté serment pour un troisième mandat

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, a prêté serment dimanche pour un troisième mandat consécutif à la tête de l'Inde, au cours d'une cérémonie au palais présidentiel à New Dehli. Bien que le parti du Premier ministre (le BJP) ait remporté une victoire électorale lors des dernières législatives, il n'a toutefois pas réussi à remporter la majorité absolue, le contraignant à former une coalition.

Le Premier ministre indien Narendra Modi a prêté serment, dimanche 9 juin, pour un troisième mandat après des résultats électoraux mitigés le rendant dépendant d'une coalition pour gouverner le pays le plus peuplé du monde.

Accompagné de responsables du Bharatiya Janata Party (BJP), son parti nationaliste hindou, et des dirigeants des formations alliées, cet homme de 73 ans s'est engagé à protéger la Constitution indienne, au cours de la cérémonie au palais présidentiel à New Delhi.

Et ce en présence de milliers de personnes, dont des dirigeants de pays d'Asie du Sud, des stars de Bollywood et de richissimes hommes d'affaires.

"En plein dans les préparatifs" pour former un gouvernement

Le BJP a remporté 240 sièges au Parlement, à 32 sièges de la majorité absolue et nettement en-deçà des 303 sièges obtenus en 2019.

Dans un article publié dimanche sur son site internet, il a qualifié de "très chargés" ces derniers jours. "Nous sommes en plein dans les préparatifs en vue de la formation du gouvernement", a-t-il également écrit.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Inde : privé de majorité absolue, Narendra Modi a commencé à négocier avec ses alliés
Élections générales en Inde : Narendra Modi remporte sa troisième victoire électorale