Inde: le Premier ministre Modi hyperactif dans l'État du Gujarat avant les élections

AP - Ajit Solanki

En Inde, le Gujarat tiendra ses élections en décembre. Un État clé pour le Premier ministre qui y a bâti sa légende en tant que ministre en chef. Narendra Modi multiplie donc les annonces de projets industriels au Gujarat, au risque que d’autres États se sentent lésés par cette stratégie politicienne.

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin,

Ce dimanche, Narendra Modi a posé la première pierre d'une usine du consortium Tata-Airbus. Chiffrée à 2,6 milliards d’euros, elle assemblera des avions militaires C-295. Une étape de plus vers l’autosuffisance du pays en la matière, s'est félicité le dirigeant.

À lire aussi: Les résolutions de Narendra Modi pour les 75 ans d’indépendance de l’Inde

L’usine est située à Vadodara, dans le Gujarat. Mais ce n’est pas tout. Le Premier ministre a inauguré deux nouveaux parcs, non loin de là où il a déjà érigé la plus grande statue du monde. Ce lundi, il lancera deux nouvelles lignes de train et la semaine dernière, il inaugurait des écoles, toujours dans le Gujarat.

De 2001 à 2014, Narendra Modi a dirigé le Gujarat. En pleine campagne électorale, l’avalanche de bonnes nouvelles ne laisse cependant pas dupe. « C’est bien qu’on se souvienne de l’éducation tous les 5 ans », a ironisé Arvind Kejriwal, chef du parti AAP, qui affronte le BJP de Narendra Modi.

À lire aussi: Uttar Pradesh: «l’hindouïté décomplexée»


Lire la suite sur RFI