Publicité

Inde: la police tente d'empêcher des milliers d'agriculteurs de pénétrer dans New Delhi

En Inde, des milliers d’agriculteurs sont en route vers New Delhi pour protester et réclamer une loi nationale qui garantit un prix agricole minimum. Mais le gouvernement veut les empêcher de rentrer dans la ville, ou de reproduire le siège qui a duré un an entre 2020 et 2021 autour de la capitale. Des centaines de policiers et de paramilitaires sont placés sur les routes d’accès. New Delhi est en train de se fortifier.

Avec notre correspondant en Inde, Sébastien Farcis

Des files de tracteurs, traînant des remorques habitables se dirigent vers New Delhi depuis le Pendjab, et d’autres États du nord de l’Inde. De quoi tenir un long siège. Pour arrêter ces paysans, la police a fermé plusieurs autoroutes en y dressant des blocs en béton, des barrières métalliques, et en fixant des clous au sol.

Gaz lacrymogène

Les premiers tracteurs ont été bloqués à environ 200 km au nord de New Delhi, les policiers ont placé des blocs de béton sur l’autoroute et envoyé du gaz lacrymogène sur les centaines d’agriculteurs qui arrivent depuis la région agricole du Pendjab. Sans obstacles, les paysans pourraient arriver à New Delhi en quelques heures, or, le gouvernement veut les empêcher de faire le siège des alentours de la capitale, comme ils l’ont fait en 2020 pendant un an, avec succès : cela avait d'ailleurs forcé Narendra Modi a mettre fin à une réforme agricole majeure et à négocier.

Concurrence « injuste »


Lire la suite sur RFI