En Inde, pétards et prières pour saluer l'élection historique de Kamala Harris

·3 min de lecture

Des pétards et des prières ont salué dimanche l'élection de Kamala Harris à la vice-présidence des Etats-Unis, dans le village tamoul en Inde où est né son grand-père maternel, son oncle saluant sa victoire historique et inspirante pour les femmes.

A Thulasendrapuram, dans l'Etat du Tamil Nadu (Sud), où est né le grand-père de Kamala Harris, P.V. Gopalan, un haut fonctionnaire indien, des habitants ont allumé des pétards, prié dans le temple principal du village et brandi des portraits de la première femme à accéder à la vice-présidence américaine, à l'âge de 56 ans.

Les villageoises ont réalisé un rangoli, une oeuvre colorée dessinée sur le sol, écrivant: "Félicitations à Kamala Harris". "C'est une question de fierté pour toute la population féminine", a déclaré à l'AFP Arul Mozhi Sudhakar, une femme au foyer.

Kamala Harris a rendu hommage samedi à sa mère aujourd'hui décédée, Shyamala Gopalan, une spécialiste du cancer née dans la ville de Chennai, dans le sud de l'Inde, et arrivée d'Inde aux Etats-Unis à l'âge de 19 ans. "Elle croyait profondément en une Amérique où un moment comme cela était possible", a-t-elle affirmé devant ses sympathisants. "Donc je pense à elle, aux générations de femmes, noires, asiatiques, blanches, latinas, amérindiennes, qui ont ouvert la voie".

L'oncle indien de Kamala Harris, Balachandran Gopalan, un universitaire de 79 ans, a affirmé que sa soeur aurait été fière de Kamala, et que la famille de Mme Harris vivant en Inde se rendrait aux Etats-Unis pour assister à son investiture en janvier.

"Sa mère aurait été très heureuse. Elle aurait demandé à Kamala de continuer ce qu'elle est en train de faire", a-t-il déclaré à l'AFP à New Delhi, alors que de nombreux journalistes étaient rassemblés devant sa maison.

"Pouvez-vous penser à un autre pays où un immigrant de première génération pourrait accéder aux plus hautes fonctions?... Cela fait beaucoup de premières, et à un moment crucial dans l'histoire des Etats-Unis. Qu'elle soit là comme vice-présidente est très important", a-t-il ajouté.

Balachandran Gopalan a par ailleurs souligné que le parcours de sa nièce serait une source d'inspiration pour d'autres immigrants d'origine indienne aux Etats-Unis.

"Beaucoup d'enfants (d'origine indienne), qui s'intéressaient avant au concours annuel de dictée Spelling Bee, vont maintenant s'intéresser à la politique américaine", a-t-il lancé. "Je pense que les jeunes enfants, en particuliers les filles, sont plus motivés et enthousiastes. C'est une bonne chose".

A New Delhi, des habitants se félicitaient des origines indiennes de Mme Harris.

Pour Yash Iyer, 25 ans, "c'est un moment de fierté pour nous aussi en tant qu'Indiens, puisque ses racines sont ici".

"Le fait qu'elle soit la vice-présidente des Etats-Unis est un immense exploit, non seulement pour les Etats-Unis et les Indiens, mais aussi pour les femmes du monde entier", a affirme à l'AFP Smitashree Mishra, qui travaille dans le secteur de la santé et du développement dans la capitale. "Cette victoire est une lueur d'espoir, l'espoir de rester fort dans une société qui vous juge constamment sur des notions archaïques de sexe, de race et d'ethnicité...".

Pour Murlidhar Aggarwal, commerçant, le succès de Kamala Harris montre que des personnes issues de minorités peuvent "atteindre les plus hautes fonctions" aux Etats-Unis. "Même en Inde, ça devrait être comme ça", a-t-il ajouté.

Dimanche matin, le Premier ministre Narendra Modi a félicité Joe Biden pour son élection à la Maison Blanche et souligné que l'élection de sa colistière était source d'une "immense fierté".

str-ash-grk/qan/slb/bh