Inde: un membre de l'opposition épié depuis sa cellule de prison

AP - Saurabh Das

Des élections battent leur plein dans le nord de l’Inde, et doivent entre autres élire une nouvelle majorité dans la ville de Delhi. Le parti nationaliste hindou du BJP, au pouvoir dans le pays, affronte le parti de l'Aam Aadmi Party (AAP), qui contrôle la région de Delhi. Et dans ce combat, des armes controversées sont utilisées par le BJP : la diffusion des vidéos de caméras de surveillance de la cellule de prison d’un des membres de cette opposition.

Avec notre correspondant en Inde, Sébastien Farcis

Depuis plus d’une semaine, la vie intime du ministre de la Santé de la région de Delhi est exposée : les autorités de la prison centrale, où il est détenu de manière provisoire, ont fait fuiter quatre vidéos de la caméra de surveillance qui est installée dans sa propre cellule - des images qui sont ensuite diffusées en boucle par les médias. On y voit Satyendar Jain en train de manger de bons repas ou de se faire masser les pieds - et le BJP se sert de ces images pour accuser cet homme et son parti de corruption.

À lire aussi : Inde: démission d'un ministre de la région de Delhi sur fond de conversion religieuse

Le gouvernement fédéral, dirigé par le BJP, a annoncé préparer un arsenal législatif pour mieux protéger la vie privée. En attendant, ses opposants prévoient de saisir la justice pour faire respecter celle de Satyendar Jain, et faire cesser cette diffusion incessante des vidéos de sa cellule.


Lire la suite sur RFI