Inde : privé de majorité absolue, Narendra Modi a commencé à négocier avec ses alliés

Le parti nationaliste hindou du Premier ministre indien Narendra Modi est mercredi en pourparlers avec ses alliés pour former un gouvernement de coalition, après avoir échoué à décrocher la majorité absolue aux législatives pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir il y a dix ans.

Le parti nationaliste hindou du Premier ministre indien Narendra Modi va former avec ses alliés une coalition gouvernementale, après avoir perdu sa majorité absolue aux législatives.

"Nous avons tous choisi à l'unanimité le leader respecté de l'Alliance Démocratique Nationale (NDA), Narendra Modi, comme chef de file", est-il écrit dans le communiqué de cette alliance comprenant des petits partis, publié par le parti nationaliste hindou de Narendra Modi, le Bharatiya Janata Party (BJP). "Le gouvernement NDA, sous la direction de M. Modi, s'engage à servir les pauvres, les femmes, les jeunes, les agriculteurs et les citoyens exploités, démunis et opprimés de l'Inde", ajoute le texte.

Les 15 formations alliées totalisent 293 sièges au Parlement, s'adjugeant ainsi son contrôle.

Selon des médias indiens, le Premier ministre devrait prêter serment samedi.

"L'Inde abat Modi"

"L'Inde abat Modi", titrait mercredi en une le quotidien indien The Telegraph. Le journal en ligne Mint raillait "La coalition Karma". Quelque 642 millions d'Indiens ont voté dans ce scrutin organisé sur six semaines.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Élections générales en Inde : Narendra Modi remporte sa troisième victoire électorale
Législatives en Inde : le réveil de l’opposition ? Parlons-en avec Anne Viguier et Catherine Bros
En Inde, fin des élections générales après six semaines de vote