Inde: plus d'une centaine de morts dans l'effondrement d'un pont piéton du Gujarat

AP

Au moins 120 personnes sont mortes ce dimanche soir 30 octobre en Inde, quand un pont suspendu sur une rivière s'est effondré dans l'État du Gujarat, selon un dernier bilan encore provisoire du chef de police de la ville de Morbi à l'AFP. Ce pont piéton venait d'être ouvert au public à l'occasion d'une fête religieuse. Les accusations fusent déjà sur la responsabilité de cette tragédie, qui intervient en pleine visite politique du Premier ministre Narendra Modi.

Avec notre correspondant à Bangalore, Côme Bastin

Des images de noyades et de chaos ont envahi les chaînes indiennes alors qu'à la nuit tombée, la structure du pont s'est soudainement effondrée. Plus de 500 personnes étaient présentes sur ce pont piéton suspendu au-dessus de la rivière Macchu, dans la ville de Morbi.

« Je suis profondément attristé par cette tragédie », a déclaré Narendra Modi, qui fait actuellement campagne dans le Gujarat ou les élections législatives approchent. Le Premier ministre a promis « toute l'assistance possible aux victimes sur place ».

Face au drame et à la panique, l'unité nationale n'a pas duré longtemps. Le BJP, au pouvoir dans cet État, est assailli de questions, alors que la tragédie en Corée du Sud est dans les esprits. Comment ce pont a-t-il pu s'effondrer alors qu'il venait d'être rénové pour plus de 200 000 euros ? Pourquoi autant de personnes ont-elles été admises sur la structure ?


Lire la suite sur RFI