Inde : décès d'un homme contaminé par la variole du singe

© Romain Doucelin / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les autorités indiennes ont annoncé lundi la mort d'un homme contaminé par la variole du singe , récemment rentré des Emirats Arabes Unis, ce qui pourrait constituer le premier cas mortel de la maladie en Asie. Le ministère de la Santé de l'Etat du Kerala, dans le sud de l'Inde , a précisé que des tests sur la victime de 22 ans décédée le 30 juillet après avoir été testé positif "montrent que l'homme avait la variole du singe". Ce décès est le quatrième lié à cette maladie hors d'Afrique.

Le plus haut niveau d'alerte déclenché

L'OMS a déclenché le 24 juillet le plus haut niveau d'alerte , l'Urgence de santé publique de portée internationale (USPPI), pour renforcer la lutte contre la variole du singe, aussi appelée orthopoxvirose simienne. La victime indienne est décédée une semaine après avoir été hospitalisée à son retour des Emirats Arabes Unis. Il n'était pas encore établi clairement si la cause du décès était la variole du singe.

"Le jeune homme n'avait pas de symptômes de variole du singe. Il a été admis à l'hôpital avec des symptômes d'encéphalite et de fatigue", a indiqué dimanche la ministre de la Santé du Kerala, Veena George, citée par le quotidien Indian Express. Vingt personnes identifiées comme étant à haut risque ont été placées en observation, a-t-elle précisé, y compris des parents, amis et du personnel médical, susceptibles d'avoir été en contact avec la victime.

Plus de 18.000 cas détectés dans le monde (hors Afrique)

Selon l'OMS, plus de 18.000 cas de variole...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles