Inde: le Covid-19 aurait contaminé près de 50% des habitants du centre de New Delhi

·1 min de lecture

En Inde, près d’un habitant sur deux du centre de la capitale aurait été contaminé par le Covid-19 révèle une nouvelle étude sérologique menée ces dernières semaines. Cela rapprocherait New Delhi, l’une des villes les plus touchées par le virus, de l’immunité communautaire.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

Le centre de New Delhi est la partie historique de la capitale, composée de ruelles étroites et surpeuplées, et abrite les marchés de grossistes et d’artisans qui attirent les foules. C’est donc le contexte idéal pour une propagation du Covid-19.

Selon cette étude sérologique réalisée en octobre, 49,5% des 580 000 habitants de ce quartier ont contracté le virus, souvent de manière asymptomatique. Ceci offre à ces personnes une immunité temporaire. Par contre, en dehors de ce quartier, cette protection est plus limitée. Sur toute la ville, seulement 25,5% des habitants ont des traces du virus dans leur organisme.

La capitale connait en ce moment une nouvelle vague de contamination, causée par les attroupements pendant cette période de festivals. Plus de 7000 cas sont enregistrés par jour, soit près de 20% de tous les cas cas détectés en Inde.

Le gouvernement fédéral prévoit d’ouvrir en urgence de nouveaux lits de soins intensifs et de déployer des médecins militaires pour soutenir les civils.