Inde: un célèbre rappeur assassiné dans le Pendjab

Shubhdeep Singh Sidhu – connu sous le nom de Sidhu Moose Wala de ses 11 millions de followers sur YouTube et de ses millions de fans – a été tué dimanche 29 mai dans le Pendjab (nord-est). Le chanteur pourrait avoir été victime d’un règlement de compte lié à une guerre des gangs qui gangrène l'État.

Sidhu Moose Wala circulait à bord de son 4x4 dans la ville de Mansa, au Pendjab, lorsqu'il a été attaqué dimanche après-midi par des assaillants circulant à bord de deux ou trois voitures. Selon la police, ils ont tiré sur lui une trentaine de balles.

Suite à ce meurtre, des manifestations ont éclaté dans plusieurs localités du Pendjab. Face à la colère populaire, le chef du gouvernement de l’État, Bhagwant Mann, a réagi en ordonnant l’ouverture d’une enquête spéciale. Cinq suspects ont été arrêtés ce lundi, rapporte notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard.

Sidhu Moose Wala, 28 ans, s'était présenté, sans succès, aux élections régionales en tant que candidat du Congrès, le principal parti d'opposition. Tout laisse cependant à penser que son meurtre n'a pas été motivé par des raisons politiques, mais personnelles. L'assassinat semble relever de « la rivalité entre gangs », a déclaré le chef de la police du Pendjab Viresh Kumar Bhawra. Un gangster vivant au Canada et connu sous le surnom de Goldy Brar « a revendiqué la responsabilité » de l'attaque « au nom du gang de Lawrence Bishnoi ».

À l’image de nombreux rappeurs américains, Siddhu Moose Wala avait souvent été accusé de faire l’apologie des armes et de la violence dans ses morceaux, n’hésitant pas à narguer ses rivaux, dans une région où les armes à feu sont particulièrement répandues.

(Et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles