Inde : au moins 14 morts après la rupture d’un glacier dans l’Himalaya

Source AFP
·1 min de lecture
Sur cette photo, la police des frontières indo-tibétaine procède à une opération de sauvetage pour dégager le tunnel Tapovan des débris déposés par la crue rapide due au décrochage d'un glacier.

Les autorités ont fait état d’une centaine de personnes disparues. La rupture du glacier a provoqué une crue emportant tout sur son passage.

Dimanche 7 février, dans le nord de l'Inde, un glacier de l'Himalaya s'est détaché et a glissé dans la rivière Dhauliganga, provoquant une rapide montée des eaux. La crue a tout emporté sur son passage dans cette étroite vallée, y compris un barrage, des ponts et des routes, selon les images prises par des habitants terrifiés. « Il y avait un nuage de poussière quand l'eau est passée. La terre tremblait comme lors d'un séisme », a déclaré un habitant, Om Agarwal, à la télévision indienne.

La mort de quatorze personnes a été confirmée lundi par les autorités, selon un bilan provisoire des autorités de l'État de l'Uttarakhand, qui ont également fait état de 125 à 200 disparus selon les sources. Des dizaines d'employés des deux centrales électriques installées sur le barrage de Richiganga sont portés disparus, ainsi que des habitants de la région, emportés par les eaux alors qu'ils s'occupaient de leur bétail, d'après les autorités.

Le barrage a été ravagé par le déluge causé par la chute d'un énorme morceau de glacier qui s'est détaché d'une paroi de la montagne en amont. Le Premier ministre de l'État de l'Uttarakhand, Trivendra Singh Rawat, a indiqué qu'au moins 125 personnes étaient portées disparues, mais que le bilan pourrait grimper. Le chef de la police locale, Ashok Kumar, avait plus tôt évoqué 200 disparus dans les seules centrales électriques. Une vingtaine d'employés se sont retrouvés coincés dans un tunnel, mais 12 ont été secourus. La route princip [...] Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :