Inde : une adolescente violée par un policier après avoir porté plainte pour un viol collectif

Une jeune fille de 13 ans a été victime d'un viol collectif par quatre hommes en Inde - avant d'être à nouveau violée par un policier lorsqu'elle a signalé l'agression. (REUTERS)

Le policier, qui a violé la jeune fille de 13 ans, a pris la fuite avant d'être capturé. Il risque l'emprisonnement à vie.

Un scénario de l'horreur. Venue au poste de police avec sa tante pour déclarer un viol collectif qui avait eu lieu la veille dans l’État d’Uttar Pradesh, l'adolescente a expliqué que quatre hommes l’avaient séquestrée pendant quatre jours pour abuser d'elle avant de la ramener dans son village, rapporte le Daily Mail.

Le policier, Tilakdhari Saroj, aurait enregistré la plainte avant d’amener la jeune fille dans une pièce à l'abri des regards pour la violer. Il s’est enfui immédiatement après son geste et a été retrouvé quelques jours plus tard dans l’État voisin.

"Où iront-elles ?"

Le policier a été inculpé en vertu de la loi POCSO (Protection of Children from Sexual Offences), une loi très stricte adoptée en 2012, qui pourrait lui valoir la prison à vie s'il est reconnu coupable. Trois autres personnes, suspects du viol collectif ont aussi été arrêtés et deux suspects sont encore recherchés.

L’affaire a choqué les citoyens indiens dont le leader du Congrès, Priyanka Gandhi Vadra, qui a critiqué le gouvernement de l’Uttar Pradesh dans un tweet, ajoutant que "si les postes de police ne sont pas sûrs pour les femmes, où iront-elles pour porter plainte ?".

En Inde, les agressions sexuelles sont un véritable fléau. Une enquête menée en 2017 par World Vision India a révélé que pas moins de la moitié des enfants indiens ont été victimes d'abus sexuels à un moment donné de leur vie.

VIDÉO - Elena, violée pendant 13h par deux soldats russes : l'ONU va enquêter sur les viols en Ukraine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles