Inde: émeute dans un centre d'accueil pour travailleurs saisonniers à New Delhi

·1 min de lecture

Les autorités sont dépassées par le nombre de travailleurs saisonniers sans domicile depuis le confinement en Inde. Samedi 11 avril, une émeute a éclaté dans un des centres qui tente de les héberger à New Delhi.

De notre correspondant en Inde,

C’est un sabotage qui reflète la saturation et le désespoir qui règne au sein des centres pour travailleurs migrants en Inde. Trois bâtiments ont été incendiés par leurs occupants à New Delhi, près de la rivière Yamuna.

Le refuge accueillait des travailleurs journaliers sans aucune ressource et incapables de regagner leurs campagnes, alors que l’activité économique et les transports sont paralysés en Inde. Prévu pour une centaine de personnes, il en hébergeait et alimentait des milliers de façon chaotique depuis le confinement.

Vendredi, des affrontements entre le personnel et les occupants avaient éclaté autour de la nourriture. La police était alors intervenue brutalement et quatre ouvriers avaient sauté dans la rivière. L’un d’entre eux s’y était noyé, ce qui avait en retour fait exploser la contestation le lendemain.Samedi soir, le feu était maîtrisé et la police a annoncé avoir arrêté six émeutiers.

Plus de 200 centres tentent ainsi de gérer l’urgence sociale dans la capitale indienne, mais la problématique traverse tout le pays. Dans l’État du Gujarat, des centaines de travailleurs migrants se sont révoltés vendredi soir et ont mis le feu à des voitures pour réclamer un toit et de la nourriture.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles