Les indépendantistes catalans espionnés par Pegasus demandent des comptes à Madrid

·1 min de lecture

Plus de 60 indépendantistes catalans ont été espionnés par le logiciel Pegasus ces cinq dernières années, selon des révélations publiées lundi 18 avril dans le New Yorker. Ce « Catalangate » indigne au-delà des Pyrénées.

Avec notre correspondante à Barcelone, Élise Gazengel

« Un État démocratique n'espionne pas ses rivaux politiques ». C'est ainsi qu'a commencé son discours le président catalan, Pere Aragonès, l'un des 65 indépendantistes espionnés par le logiciel Pegasus selon cette investigation de Citizen Lab publiée lundi.

Les services de renseignement espagnols sont directement mis en cause dans l'enquête. Aragonès a donc exigé des réponses au gouvernement espagnol : qui est responsable ? Sur ordre de qui ? Et qui était au courant de cet espionnage massif ? « Un espionnage de cette envergure ne passe pas inaperçu, il a dû être autorisé et nous voulons donc que ce soit éclairci pour les responsabilités politiques et les juridiques qui en découleront », a-t-il lancé.

En outre, pour lui, les relations entre Barcelone et Madrid ne peuvent plus être normales désormais. « Il est difficile de faire confiance en quelqu'un qui – apparemment – t'espionne », a lancé le président catalan. « Aujourd'hui, la confiance en le gouvernement et ses institutions est minime. Le gouvernement espagnol doit donner des explications et agir avec le maximum de transparence, d'ici là nous ne pourrons reprendre des relations politiques normales », a-t-il ajouté.

Et même si Madrid nie toute implication, le Catalan demande au président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez de prouver sa bonne foi en ouvrant une investigation interne et en assumant les responsabilités politiques de ce « Catalangate ».

Enfin, à titre personnel, Pere Aragonès a déclaré qu'il portera plainte, comme d'autres anciens leaders politiques tels que l'ex-président catalan Carles Puigdemont, l'ont annoncé ce mardi dans une conférence de presse à Bruxelles.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles