Les indépendantistes catalans divisés pour leur défilé annuel

Les drapeaux de la Catalogne ont flotté ce dimanche dans les rues de Barcelone à l'occasion de la "Diada", la fête annuelle des indépendantistes catalans.

Le mouvement est en proie aux divisions internes, comme l'a illustrée l'absence lors de la manifestation du président de la Généralité de Catalogne, Pere Aragonès, un indépendantiste modéré, critiqué pour pour son dialogue avec Madrid. Des membres du gouvernement régional, issus de son parti, étaient également absents.

Depuis la tentative de sécession de la Catalogne en 2017 et l'arrestation de plusieurs dirigeants, le mouvement indépendantiste peine à retrouver de l'élan en raison de divergences de stratégies. Les tenants de la ligne dure avec Madrid prônent la sécession unilatérale et s'impatientent face à l'absence de réponses concrètes à leurs demandes.

Le défilé n'a rassemblé que 150 000 personnes selon la police, 700 000 selon les organisateurs. En 2014, 1,8 million de personnes avaient participé au défilé de la "Diada".