Incroyable méprise ! Un couple envoie un “signal” très coquin à des vacanciers après un achat a priori anodin

·1 min de lecture

Des motifs ananas qui en disent long. Lorsqu'elle a eu l'idée d'acheter à son mari un short de bain assorti à son bikini, Linda n'avait aucune idée coquine derrière la tête. L'histoire remonte à il y a trois ans, alors qu'elle partait en croisière avec son cher et tendre. Pour immortaliser leurs vacances en amoureux, ils ont pris de nombreux clichés en maillot de bain, on peut voir de jolis motifs... ananas.

Lors de cette croisière, certains couples de vacanciers étaient étonnamment très gentils avec eux. Ce qui leur a mis la puce à l'oreille. Linda et son mari ont alors réalisé que l'ananas, qui représente l'hospitalité et l'accueil, est aussi un symbole libertin. Il peut être notamment placé à l'entrée d'une maison par des libertins pour signifier qu'une soirée échangiste est en cours.

@linjeanw

Oops no one told me ##notswingers ##oops ##pineapple ##ididntknow ##fy

♬ original sound - Funny Tiktoks

La vidéo de Linda est devenue virale puisqu'elle a été vue plus de trois millions de fois sur TikTok. Dans une autre vidéo publiée quelques jours plus tard sur le même réseau social, cette mère de famille amatrice de pole dance s'étonne de l'ampleur qu'a pris sa petite histoire après avoir réalisé qu'il y avait des centaines d'articles de presse à son sujet. Et bien en voilà un de plus.

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Un Français arrêté pour avoir harcelé une célèbre actrice
Sophie Toscan du Plantier : son cousin se confie sur sa relation adultère
Sa femme le prive de Ricard, il disjoncte gravement
Une star de TikTok meurt dans une fusillade mortelle à l'âge de 19 ans
Un homme se bat contre le requin le plus rapide du monde pour sauver sa vie, et il gagne à la fin !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles