Incroyable découverte d’un dinosaure avec des restes de peau !

Chaque découverte de fossile de dinosaure apporte aux scientifiques son lot d’émotion. Mais il y en a qui sont particulièrement trépidantes. C’est le cas pour cette surprenante mis au jour d’un squelette d’Hadrosaure, faite en 2021. Alors qu’ils se promène dans le Parc provincial des Dinosaures, au Canada, un groupe d’étudiants et de scientifiques tombe par hasard sur une petite partie d’un squelette de ce dinosaure à bec de canard qui affleure sur le flanc d’une petite colline. De prime abord, rien d’exceptionnel pour le lieu.

Le site, classé par l’Unesco, est renommé pour sa formidable concentration en fossiles datant de la fin du Crétacé (77-75 millions d’années) et les paléontologues s’y rendent régulièrement pour excaver de nouveaux spécimens. Plusieurs squelettes d’Hadrosaures ont d’ailleurs déjà été retrouvé auparavant dans la région.

Mais en y regardant de plus près, les scientifiques notent un détail qui a son importance : la section exposée, qui correspond à la queue et à une partie de la jambe de l’individu, présente plusieurs zones avec des restes de peau fossilisée. Les surfaces recouvertes sont d’ailleurs assez importantes.

Le Parc provincial des Dinosaures, au Canada, est réputé pour sa richesse en fossiles datant du Crétacé. © ChrisStubbs, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0
Le Parc provincial des Dinosaures, au Canada, est réputé pour sa richesse en fossiles datant du Crétacé. © ChrisStubbs, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Une découverte très prometteuse

Il n’en faut pas plus pour mettre rapidement sur pied une mission d’excavation car la découverte est extrêmement prometteuse. La position de la partie visible du squelette laisse en effet penser que le spécimen pourrait avoir été préservé dans son intégralité, la grande majorité du fossile étant pour l’instant encore enfouie dans la roche sédimentaire grise formant la petite colline.

S’il est fréquent de retrouver des restes d’Hadrosaure au sein de ce parc, découvrir un spécimen entier est beaucoup plus rare et pourrait apporter d’importantes informations jusque-là manquantes sur l’apparence de ce dinosaure herbivore et sur son anatomie. Les...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura