"Incitation à l'insurrection" : Donald Trump mis en accusation pour la seconde fois

·2 min de lecture

Les élus de la Chambre des représentants ont voté la mise en accusation de Donald Trump pour «incitation à l’insurrection». La deuxième du mandat unique du milliardaire.

Donald Trump est entré dans l’Histoire : ce mercredi, il est devenu le seul président américain à avoir été mis en accusation à deux reprises. La Chambre des représentants a voté en faveur de la motion l’accusant d’«incitation à l’insurrection» avec 232 voix pour et 197 contre, à une semaine de la fin de son mandat. Les démocrates ont bénéficié de leur majorité mais aussi du vote de dix républicains, dont Liz Cheney (Wyoming), Adam Kinzinger (Illinois), John Katko (New York), Fred Upton (Michigan), Jaime Herrera Beutler (Washington), Dan Newhouse (Washington), Peter Meijer (Michigan) et Anthony Gonzalez (Ohio).

Cette charge a été retenue à l’encontre de Donald Trump une semaine jour pour jour après que certains de ses partisans, convaincus d’un «vol» après des semaines de propagation de fausses informations et d’accusations non fondées de fraude électorale, ont forcé les portes du Capitole, vandalisant le bâtiment abritant le Congrès et interrompant la certification des résultats de l’élection présidentielle. Le tout à l’appel du milliardaire : dans un discours prononcé quelques minutes avant l’invasion du Capitole, Donald Trump les avait incités à se battre «comme des diables» pour «arrêter le vol» d’une élection qu’il n’avait pu perdre, selon lui, qu’à cause d’un complot contre lui.

Quatre émeutiers et un policier ont trouvé la mort dans les violences de mercredi dernier. Depuis, un homme mis en examen pour sa participation à l’invasion du Capitole et un officier déployé sur les lieux se sont suicidés.

"Un danger évident et immédiat contre la nation"

Avant le début des débats, Nancy Pelosi a assuré que Donald Trump était «un danger évident et immédiat contre la nation que nous aimons tous» et qu’il avait «menti de(...)


Lire la suite sur Paris Match