OL-OM : la ministre Roxana Maracineanu interpelle les instances du foot

·1 min de lecture

Le milieu de terrain de Marseille Dimitri Payet a été touché à la tête par une bouteille d'eau pleine lancée depuis le virage Nord du Groupama Stadium de Lyon dimanche, dès les premières minutes du choc entre l'OL et l'OM comptant pour la 14e journée de Ligue 1. Le match a été interrompu par l'arbitre Ruddy Buquet et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires, alors que Payet se faisait soigner sur le terrain. S'en est suivi un imbroglio entre dirigeants des deux clubs, l'arbitre, la Ligue de football professionnel (LFP) et la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Donner les coudées franches aux arbitres"

Invitée sur Europe Midi lundi, Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports a estimé que des décisions doivent être prises. "Mes pensées vont à Dimitri Payet. J'avais eu l'occasion de le rencontrer après sa première agression et je pense qu'entre ce qu'il s'est passé dimanche soir et les injures à son encontre, trop c'est trop", a-t-elle jugé. "Maintenant il faut que les instances se mettent autour de la table pour faciliter les décisions de l'arbitre. La décision a duré 1h30 donc il faut donner les coudées franches aux arbitres pour qu'ils puissent décider, d'après un texte écrit noir sur blanc", a-t-elle poursuivi.

Roxana Maracineanu a assuré avoir toujours été favorable "à des sanctions individuelles". "J'ai mobilisé les clubs pour que tout l'attirail de contrôle dans les stades puisse être...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles