Incidents lors de Nice-Marseille : et maintenant, que va-t-il se passer ?

·1 min de lecture

Une bouteille lancée sur un joueur, un terrain envahi, une bagarre générale… Le match entre Nice et Marseille s'est terminée dans une gigantesque pagaille, dimanche soir, à l'Allianz Riviera de la ville azuréenne. La rencontre a été interrompue pendant une heure et demie et n'a jamais repris, les joueurs marseillais ayant refusé de revenir sur le terrain. Des incidents qui ont suscité de nombreuses réactions des acteurs sur le terrain, mais aussi de la ministre des Sports. 

Alors que les deux clubs sont convoqués par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel, mercredi soir, Roxana Maracineanu a estimé que ces incidents étaient une insulte pour le football. La ministre déléguée aux Sports réclame des sanctions, ce que demande également le maire de Nice, Christian Estrosi, pour qui la violence "est toujours intolérable". Du côté de l'OM, une source décrit des joueurs marseillais dépités par la tournure des événements, d'autres en état de choc. 

Condamnations multiples

Lundi après-midi, sur le site du club, Steve Mandanda a réagi et justifié la décision du club de ne pas reprendre le match. Les joueurs étaient gagnés par la peur, a expliqué le capitaine de l'OM. "Pour nous, les joueurs, notre sécurité n'y était plus", a déploré le portier. "On s'est retrouvé en danger parce qu'on a eu pas mal de nos joueurs qui étaient visés et touchés. Quand on voit qu'il y a entre 500 et 1.000 supporters qui se permettent comme ça de rentrer sur le terrain pour venir no...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles